Isuzu trucks Dmax par Isuzu
LE GARAGE SARL CENTRALE AUTOMOBILE 34420 - Villeneuve les Beziers
Partagez
avec vos amis

ISUZU au Salon Genève 2016: interview de Philippe Vallier

ISUZU au Salon Genève 2016: interview de Philippe Vallier À partir du 09 mars
Philippe Vallier, responsable pickup ISUZU France, a répondu à nos questions au Salon de Genève 2016 où le constructeur japonais expose sa gamme avec ses moteurs en avance pour le segment. Le segment des pickups est un peu spécifique car il correspond en France à des utilitaires et cela a des avantages (et des inconvénients) comme par exemple la norme euro à respecter qui n’est pas Euro6 comme pour les véhicules particuliers mais euro 5b+ (euro 5 avec dérogation).
Philippe Vallier: A Genève Isuzu a présenté les véhicules suivants avec moteur euro 5b+ et nouveau coloris, le Venezian Red :
  • Un Double cabine version haut de gamme (modèle QUASAR) avec BVA 5 rapports séquentiels
  • Un Space Solar BVA (cabine semi-profonde) avec portes antagonistes
Il est intéressant de noter que Isuzu commercialise ses pick-up motorisés avec des 2,5 litres répondant aux normes euro 5b+ depuis janvier 2014 alors que d’autres acteurs du marché pick-up viennent seulement de s’y mettre. Les véhicules de la concurrence précédemment mis sur le marché répondaient la norme euro 5 (véhicules sujets à une dérogation spécifique validée par le ministère des transports afin de laisser le temps aux constructeurs à écouler leurs vieux stocks).

Question: Est-ce que Isuzu va communiquer à outrance sur cette caractéristique avec le contexte actuel (VWGate, etc.)?

PV : Isuzu communiquera lourdement sur la norme euro 6 pour les utilitaires qui sera en vigueur à partir du 01/09/2016 car Isuzu respecte scrupuleusement les normes environnementales imposées par l’Europe et s’inscrit dans un schéma technologique et évolutif sur le long terme.

Question: En tant que « utilitaires », les pickups ne sont pas soumis à la TVS ni au bonus-malus. Ce dernier a fait exploser le marché des très gros 4×4 laissant les pickups quasiment seuls (il n’y a qu’à voir en montagne, il n’y a que des pickups pratiquement. Est-ce que Isuzu (et ses concurrents) poussent pour la conservation de cette exonération ?

PV : Oui car ces avantages fiscaux permettent aux entreprises, artisans, etc … De bénéficier de prix compétitifs. Il ne faut surtout pas freiner les investissements des entreprises, c’est la clé de voûte de notre système capitalistique. De plus, le pick-up en général fait partie d’une des niches du monde de l’auto, niche qui représente 13000 immatriculations en 2015 (toutes marques confondues).

Question:  Le D-Max réalise la majorité de ses ventes en « space cab » (typé utilitaire pro) plutôt qu’en « crew cab » ou double cabine plus typée famille/particulier. Est-ce que Isuzu va chercher à aller conquérir plus de particuliers ou bien le marché des pros suffit à la marque ? Quels sont les objectifs de ventes en France, en Europe ?

PV : Le ratio des ventes chez Isuzu est de 62% de ventes à pro et 38% à particulier. Le D-Max est connu par les profs pour sa solidité, fiabilité. Pour preuve, certains constructeurs utilisent nos moteurs et regardez le monde des carrossiers dépanneurs par exemple, 70% des pick-up utilisés sont des D-max. Pur hasard ? Non la robustesse de notre châssis et la qualité de notre mécanique font bon ménage. Un petit peu d’esthétisme pour agrémenter le tout et vous obtenez l’un des pick-up de référence sur le marché européen.

Question: Le D-Max a pour le moment peu de concurrence en France (en Europe?) dans le segment des « gros pickups », est-ce que l’arrivée de Renault avec l’Alaskan (et Nissan Navara NP300) ainsi que Fiat et d’autres acteurs est une crainte ou non?

PV : Nous avons des concurrents et nous en sommes ravis et il n’existe pas de mauvais produits. A nous de mettre en avant les gros avantages de notre technologie qui permettent à Isuzu de se hisser sur les plus hautes marches du podium mondial. Renault, pour l’instant ne communique plus sur son projet Alaskan. Le pick-up Fiat sera construit sur base Mitsubishi L200. Quant au nouveau Nissan NP300 équipé d’un moteur euro 5 b+, nous attendons de voir comment il se comportera dans la durée sur le marché avant de nous prononcer.
Sachez que Isuzu est le 3ème constructeur en France au niveau des ventes devant Nissan, Mitsubishi et VW. Pour nous c’est une belle performance commerciale sachant que le D-Max a seulement été introduit en 2004 sur le marché français. Nous fêterons le centenaire de la marque sur notre stand pendant le Mondial de l’automobile qui ouvrira ses portes début octobre.

Question: Le Isuzu mu-X n’est pas vendu en France. Pourquoi ne pas être sur ce segment actuellement porteur des SUV? Est-ce un choix volontaire (marché, etc.) ou une contrainte réglementaire?

PV : Le MU-X est commercialisé en Asie, Afrique du Sud et Australie avec une motorisation Euro 4. Pour l’heure actuelle, aucune précision quant à la fourniture d’un moteur euro 6 dans ce magnifique 4×4 qui pourrait effectivement compléter la gamme de pick-up.

Source: www.leblogauto.com